Vous êtes ici: Page d'accueilarticlesSous pageExtra sportif

Championnats d'Europe en salle 2009 à Turin

Ajouté le 2009-03-09 par Kevin

Championnats d'Europe en salle 2009 à Turin

Durant la fin de semaine dernière (6-8 mars 09) avaient lieu les championnats d'Europe d'athlétisme en salle à Turin. Une délégation de 8 athlètes romand-e-s (Falvien Antille, Kevin Gabrielli, Elodie Morisod, Nicolas Repond, Clélia Reuse, Ellen et Lea Sprunger et moi-même) a fait le déplacement dans le Piémont afin de soutenir l'espoir suisse Pascal Mancini sur 60m.

Le premier jour de compétition était le vendredi où la majorité de la délégation helvétique entrait en piste. Malheureusement, nous ne pouvions pas tous partir le vendredi, voilà pourquoi le départ fut agendé au samedi matin tôt, très tôt... Après plus de 5 heures de voyage qui nous conduisit jusqu'au Simplon sous la neige (le Saint-Bernard étant obstrué tout comme nos connaissances géographiques... Il existe effectivement un autre chemin plus court) et dans une traversée interminable de Turin où notre chauffeur Nicolas fit preuve d'une adaptation à la conduite locale exemplaire, nous sommes arrivés à l'Ovale Lingotto au moment même où Pascal se présentait dans les blocs! Je tiens ici à exprimer un grand MERCI à l'athlète inconnu de cette 5ème série qui a fait un faux départ et nous a permis de suivre en live et in vivo la course extraordinaire de Pascal: 3ème et qualifié pour les demis en 6''67, record suisse M23 pulvérisé de 6 centièmes!
Il n'était que 10h30, mais que d'émotion en ce début de journée.


Par la suite, d'autres émotions sont venues "pimenter" la journée. En effet, nous avons découvert, peu après midi, que notre bus avait été forcé et nos bagages dérobés... Ce fut le cas pour toutes les voitures immatriculées "CH" et c'est bien dommage! Notre maigre consolation est de n'avoir cédé aux voleurs que quelques brosses à dents et autres chaussettes! Certains d'entre nous regrettent toutefois leur I-Pod et leur jeans.

L'après-midi devait nous redonner le sourire avec les demi-finales du 60m où Pascal allait à nouveau tout donner. Afin de l'encourager, nous avions la volonté de mener à bien le projet "Watts" (comprenez par là l'émission d'Eurosport qui répertorie toutes les images sportives insolites...), en peignant sur nos 8 ventres M-A-N-C-I-N-I-*1. Une pemière étape du projet fut atteinte lors de la présentation des athlètes du 60m, nous sommes passés sur l'écran géant et, comme de nombreux sms nous l'attestent, sur Eurosport également! Je lance un appel au réalisateur de Watts: pense à nous! Tout ce bruit a certes dû sortir Pascal un moment de sa bulle, mais sa motivation à "tout exploser" a vite repris le dessus. Il ne nous a pas déçu en franchissant la ligne en 6"71, 2ème chrono perso après celui des séries et magnifique 12ème place au final! Bravo Manci!

Nous avons terminé notre périple du samedi au poste de police afin de déclarer le vol de nos bagages. Parenthèse de 2h30 dans notre planning qui nous permet d'affirmer avec certitude: les cours de dactylo ne sont pas offerts aux agents de police en Italie!

Après une pizza et une nuit bien méritées, nous étions de retour à l'Ovale pour le dernier jour de compétition. La matinée était réservée aux décathlètes qui effectuaient la 2ème partie de leur héptathlon (non il n'y a pas d'erreur de vocabulaire grec, mais une subtile modification des concours multiples pour la salle) devant des spectateurs clairsemés.

L'après-midi vit les finales s'enchainer presque aussi vite que les pizzas durant le week-end, alors que la salle avait "fait le plein" depuis le matin. La dernière d'entre elles mit la salle en ébulition lorsque le relais 4x400m italien remonta de la 5ème (!) à la première place finale en l'espace d'un peu plus d'un tour de folie durant lequel les tifosis ont montré toute leur maestria à soutenir l'un des leur! J'en frissonne encore... C'est alors que, profitant de la liesse dans laquelle toute la salle baignait, l'Allemand Bayer s'élança sur le sautoir du saut en longueur pour retomber à... 8m71! Record d'Europe en salle pulvérisé! Carl Lewis et son record du monde ont dû laisser échapper un petit "ouf" de soulagement...Pour ceux qui n'étaient pas occupés à regarder les relayeurs italiens montrer leurs biceps ou à scander "ITALIA", l'avis est unanime: Bayer a volé...l'espace d'un instant!

Voilà, je vous ai présenté un court, mais vraiment court résumé de toutes les émotions du week-end. Si vous voulez y goûter, retenez la date de Paris 2011, ça en vaut vraiment la peine, et rendez-vous sur la galerie pour y découvrir quelques photos.


--- Copyright © CA Courtelary 2009 , tous droits réservés---